C'est Drôle Comme La Vie - 1983

C’est Drôle Comme La Vie – 1983 – Maintenant disponible

C'est Drôle Comme La Vie - 1983 - Pochette 2019Maintenant disponible sur la plupart des plateformes de musique en ligne. Cet album a été réalisé en 1983 et seuls quelques milliers d’exemplaires Vynil et Cassette ont été distribués (La plupart à la famille, les amis et les créantiers).

Après avoir soufflé un peu dessus, renouvelé la pochette et argumenté sur le message du film de la veille, il a acquis une certaine maturité (pour ceux qui cherchent ce genre de choses) malgré ses imperfections et le son d’époque.

Et puisque personne n’a pu l’entendre dans cet état depuis 35 ans, on ne demandera pas pardon.

01 – Coeur de Samouraï
02 – Prisons dorées
03 – T’es en amour
04 – Nostradamus
05 – As-tu vu passer l’amour
06 – C’est drôle comme la vie
07 – Et mon coeur en prend plein la gueule
08 – C’est tant mieux (con est heureux)
09 – La vie que j’mène
10 – Machine
(Liens vers les paroles à venir)

ITunesGoogleAmazon – Etc…

 

Crédits de la pochette originale


C'est Drôle Comme La Vie - Pochette 1983Je tiens à remercier tous ceux qui par leur indifférence totale et désintéressée m’ont permis de travailler en paix à la réalisation de ce disque. Toute ma reconnaissance aussi à ceux-là qui, de près ou de loin, m’ont soutenu et dont j’ai su profiter à fond de l’amitié mercantile bien que sincère et calculée.

Le contenu de ce disque est généralement fictif et issu d’une imagination trouble et imperturbable, conséquence d’une enfance brève et heureuse et d’une incapacité chronique de réprimer un fou-rire légitime quoique latent devant ce qu’on appelle inconsidérément la vie. Toute ressemblance avec des situations relativement vécues ou des personnes temporairement vivantes ne pourrait être que pure coïncidence, hors contexte, et tout à fait inconvenant de votre part.

Ceci est évidemment sujet à changement sans préavis, mais ne doit en aucun cas servir de prétexte à un optimiste déplacé dans l’interprétation de votre destin aussi inavouable soit-il. Car comme le dira M. Tomatis : « Il en faut de l’oreille pour lire entre les lignes du hasard ».

Prière donc, de s’en tenir à la version officielle.
Bon je vous quitte… Le film commence à la télé.

Daniel DeShaime – 1983


Paroles et Musique : Daniel DeShaime
Piano Accoustique et électrique : Daniel DeShaime
Guitares accoustiques et électriques : Ben Low
Synthétiseurs : Ben Low et Daniel DeShaime
Basse : Yoland Houle
Basse pour La Vie Que J’Mène : Ben Low
Batterie : Yves Lagacé et Jacques Dompierre
Cordes : Ensemble Marc Bélanger
Sax alto : André Lambert
Choristes : Priscilla, Pierre Bertrand, Daniel Lavoie, St-Cloud et Daniel DeShaime
Arrangements rhytmiques : Ben Low, Daniel DeShaime et les musiciens
Arrangements des cordes et sax : Ben Low
Arrangements des voix : Daniel DeShaime
Orchestrations : Ben Low
Preneurs de son : Jean Sauvageau et Jacques Dompierre
Mixage et effets spéciaux : Jean Sauvageau
Mixage additionnel : Jacques Dompierre
Enregistré au studio Jean Sauvageau (Montréal)
Photo (1983) : Ben Low
Graphisme (1983) : Denise Dufresne
Camion gracieuseté de : Kenworth et M. Robert Bellavance
Photo (2019) : Daphné Sarrazin
Vedette de la photo : Jeanne Sarrazin Rousseau
Graphisme (2019) : François Deschênes
Soutien moral : France, Rehjan, Lucette (temporairement sous traitement anti-dépressif)
Soutien financier : Toutes personnes ayant eu l’imprudence de faire partie de mon entourage
Aiguillage : Gazan Askerow, accupuncteur
Merci à Ben qui à bout d’arguments, est devenu mon ami.
Salut : Priscilla, Daniel, Pierre, vous êtes les meulleurs et en plus… c’est pour le plaisir.
Jean Sauvageau : Sous prétexte d’avoir de l’oreille, il a du coeur.


Cinéma : Avant qu'on explose