Pour des gens exceptionnels...

Pour des gens exceptionnels...

Suite à une petite alerte de santé, j'ai fait un séjour de quelques jours à l'hôpital de Ste-Anne-des-Monts pour une série d'examens. Au départ, l'exercice était plutôt déconcertant.

 

Lire la suite...


Microphone - Télé-Québec - 19 Janvier 2017

Louis-Jean Cormier reçoit Yann Perreau, Alex Nevsky et Marjo interprète Un Peu d'Innocence (Fin de l'émission).

Une très belle interprétation, simple et émouvante.

Note : Flash semble requis pour voir le vidéo
Page officielle du vidéo: http://www.telequebec.tv/microphone/epi003microphone

Daniel DeShaime
Cap-Chat - Janvier 2017

 



Les Femmes de St-Octave-De-l'Avenir (Dernière partie)

Les Femmes de St-Octave-De-l'Avenir (Dernière partie)

Éducatrices

A part quelques rares exceptions, ce sont des femmes qui ont assuré l'enseignement dans toutes les écoles et pour tous les enfants de St-Octave. Ce rôle à lui seul est fondamental pour la communauté. Et elles en étaient fières comme elles étaient fières de leurs élèves.

Encore aujourd'hui, lorsqu'on rencontre les institutrices de l'époque, on a l'impression qu'elles veillent toujours à ce que nous ne perdions pas ce qu'elles nous ont enseigné et surtout cette fierté que naguère elles s'efforçaient de nous inculquer.

Quand je repense à St-Octave, je revois souvent les visages des femmes. Leur présence était rassurante. Lorsque nous étions enfants, chaque femme qui jetait sur nous, un regard bienveillant ou sévère, était aussi une mère. Et on y voyait de l'amour. Comme si la nôtre était la représentante désignée d'une seule mère, commune à tous les enfants et veillant sur la communauté.

 

Lire la suite...


Les Femmes de St-Octave-De-l'Avenir (1ère partie)

Les Femmes de St-Octave-De-l'Avenir (1ère partie)

Les femmes ont joué un rôle de premier plan dans l'histoire de St-Octave. Elles étaient colorées, drôles, éducatrices, tolérantes, sévères, pincées, bon enfant ou parfois tristes. Il y avait autant de variantes de caractères que de modèles de chapeaux à l'église le dimanche ! Et sur ce point, elles faisaient montre d'un redoutable esprit créatif !

Si les hommes occupaient le plus souvent l'avant scène, ce n'était pas toujours eux qui « écrivaient la pièce» ! Du moins ils ne l'écrivaient pas seuls. Les femmes ont été en grande partie la pierre d'assise de la communauté.

On peut bien construire des camps dans la forêt, ce n'est que lorsque des femmes s'y installent que l'on peut parler de communauté et d'avenir. Elles sont, en ce sens et au même titre que les hommes, les fondatrices de St-Octave. Leur arrivée fait d'un rêve, une réalité. On se projette dans le temps. On imagine une maison, des enfants, des écoles, une église, des magasins, des fêtes, un village.

 

Lire la suite...


Sur Bandcamp

Dernier Tweets

@DeShaime Félicitations à M. Lalonde et son équipe. En lui souhaitant un grand succès. t.co/QEHKrzSH4B
2 moiss
@DeShaime Bon... maintenant... il faut descendre... t.co/mBreUypnEp
3 moiss
@DeShaime Merci à Louis-Jean solo, ses artistes invités (Yann Perreau, Alex Nevsky et Marjo) et ses musiciens pour la très... t.co/P999RqY6IJ
6 moiss

Mots-Clés